Peelings chimiques

Le peeling consiste à appliquer sur la peau une substance chimique, dans le but de provoquer une destruction limitée de l’épiderme et des couches superficielles du derme afin d’améliorer certains désordres pathologiques ou esthétiques.

La régénération cutanée s’effectue, soit à partir d’îlots de kératinocytes résiduels pour les peelings superficiels, soit à partir des annexes cutanées pour les peelings plus profonds.

Ceci explique :

– que la cicatrisation est d’autant plus rapide que le peeling est superficiel ;

– que les zones riches en glandes sébacées (visage) cicatrisent mieux que celles qui en sont pauvres (cou, dos des mains…).

On distingue schématiquement trois niveaux de peelings :

– superficiel, permettant le traitement de lésions épidermiques (lentigos, kératoses, mélasma épidermique…) : résorcine, solution de Jessner, acide glycolique, TCA de 10 à 25 %, cryopeeling (neige carbonique, azote liquide) ;

– moyen, atteignant le derme papillaire (mélasma dermique, ridules, certaines cicatrices souples) : TCA de 30 à 50 % ;

– profond, atteignant le derme réticulaire (rides d’expression, cicatrices profondes) : phénol.

Indications:

– Héliodermie : lentigos et kératoses actiniques, teint jaunâtre, rides et ridules…

– Hyperpigmentations de type mélasma ou postinflammatoires.

– Cicatrices déprimées.

– Acné rétentionnelle.

Les 2 types de peelings réalisés au cabinet sont:

Le peeling à l’acide glycolique

Le peeling à l’acide trichloracétique

  • TESTEZ-VOUS

    Quelques tests sur vous et la médecine anti age.

    botox liege