Maladie de Crohn

La maladie de Crohn est une maladie inflammatoire chronique qui affecte principalement l’intestin grêle et le gros intestin, mais elle peut aussi toucher d’autres parties du système digestif.
Les personnes atteintes peuvent être affectées de manière très différente : certaines peuvent n’avoir que des symptômes légers même sans traitement, tandis que d’autres peuvent présenter des formes très graves de la maladie. Dans les cas légers, de petites érosions apparaissent dans la paroi intérieure de l’intestin.
Dans les cas plus sérieux, on peut observer des ulcères plus profonds et plus étendus, causant ainsi des plaies et une rigidité, et possiblement un rétrécissement de l’intestin ou une obstruction. Les ulcères profonds peuvent perforer la paroi de l’intestin, ce qui peut mener à une infection.
Les symptômes les plus fréquents de la maladie de Crohn comprennent les douleurs abdominales, la diarrhée, les vomissements, la fièvre et la perte de poids.
Les médicaments les plus couramment utilisés dans le traitement de la maladie de Crohn sont les anti-inflammatoires, tels que les préparations de salicylate (liées à l’acide acétylsalicylique) et les corticostéroïdes. Dans les cas plus sérieux, on a recours aux immunosuppresseurs ou même à la chirurgie.

La venue d’une médecine nutritionnelle de pointe offre de nouvelles possibilités dans le traitement de cette maladie. En effet, un lien très étroit lie la maladie de Crohn avec le syndrome de l’intestin poreux (Leaky gut syndrom) mais les chercheurs ne savent pas encore lequel de deux survient en premier.
Le traitement de l’intestin poreux montre dans certaines études une amélioration franche des symptômes de la maladie de Crohn: diminution des douleurs et des diarrhées.

C’est pourquoi il serait judicieux, chez un patient atteint d’un Crohn, de bilanter son Leaky Gut syndrom (Test au Lactulose – Mannitol/ recherche de candidose/ Bilan des intolérances alimentaires…) et de le supplémenter en fonction des résultats (Probiotiques notamment).

Exemples de quelques patients ayant fait un régime d’exclusion:

La stagiaire S.P. (1985) fut atteint d’une maladie de Crohn en 2001. D’autres pathologies avec manifestations intestinales, telles que la maladie coeliaque furent exclues. Une légère amélioration fut observée avec une thérapie immunosuppressive modérée consistant en 40mg de prednisone/ jour. Le test d’intolérance alimentaire montrait des réactions intenses contre tous les aliments à base de gluten. Une amélioration spontanée se présenta après l’élimination de ces produits et le remplacement par du pain à base de maïs et de galettes de riz. Le dosage de la prednisone fut par conséquent réduit et la fréquence des selles se normalisa à 2/ jour avec émission de selles consistantes.

La femme au foyer I.S. (1964) souffrait d’une maladie de Crohn depuis 14 ans. Elle avait subi 4 interventions chirurgicales pour fistulisation. Un traitement immunosuppresseur fut instauré après une nouvelle poussée en septembre 2001. Par la suite, la symptomatologie fut d’intensité variable. La patiente reprenait enfin du poids après mise en oeuvre d’un régime basé sur les résulats du test d’intolérance alimentaire. Jusqu’à ce jour, elle ne présente plus de diarrhées ni de troubles digestifs.

  • TESTEZ-VOUS

    Quelques tests sur vous et la médecine anti age.

    botox liege