Différence entre un laser et la lumière pulsée (IPL)

L’épilation de longue durée séduit de plus en plus de part son efficacité (plus de 80% des poils sont détruits) et de part la rareté des ses complications. L’énorme part de marché de ce secteur attire toutes les convoitises et nombreux sont ceux qui n’hésitent pas à nommer leur technique « épilation laser », à afficher un faible nombre de séances et à prétendre à une épilation définitive.

Différence entre un laser et la lumière pulsée:

Les lasers sont des sources de lumière très particulières car ils émettent une seule longueur d’onde, dans une seule direction, permettant d’obtenir une tache lumineuse très petite et, par conséquent, très intense. Cette importante énergie est créée grâce à une excitation d’atomes ou de molécules dans un milieu actif; une cavité résonante (2 miroirs) augmente la densité de lumière grâce au principe d’émission stimulée (Einstein).

Une lampe flash, IPL ou lumière pulsée émet, elle, plusieurs longueurs d’onde (large spectre de lumière pouvant aller de 300 à 1200 nm), son faisceau n’est pas cohérent et par conséquent l’énergie qu’elle délivre à la cible est de loin inférieur au laser. On peut la comparer grossièrement à une grosse ampoule électrique. Elle a été proposé comme solution de rechange aux sources laser car elle est beaucoup moins onéreuse à l’achat.

Leur efficacité dans une épilation durable:

L’épilation laser est la plus étudiée par les scientifiques, connue depuis 25 ans et bénéficiant d’une excellent renommée par son efficacité et ses effets secondaires minimes: parmi ces lasers, on peut citer les lasers Alexandrite (Gentlelase®), Nd-YAG (GentleYAG®), Diode (lightsheer®).

Depuis plus de 5 ans, les publications en matière d’épilation à la lumière pulsée leur reconnaissent une certaine efficacité, sous réserve d’une bonne formation du médecin, du respect des indications et des contre indications, et d’avoir un appareil soumis aux normes du CE médical. Cependant, au vu de la quantité d’appareils bas de gamme sur le marché (pas de CE médical), le patient lambda peut être amené à payer un nombre de séances conséquent et pire désépaissir sa pilosité jusqu’à obtenir un long duvet blanc sur la partie dite épilée ( par manque de puissance de l’appareil).

Ne croyez pas les écriteaux:

  • En premier lieu, il n’existe toujours pas en 2011 une épilation durable digne de ce nom pour les poils blancs, roux et blonds (à part la fastidieuse épilation électrique). Seuls les poils bruns ou noirs sur tout type de peau peut bénéficier de l’épilation laser ou par lampe flash.
  • Appâter les patients par une annonce comme « épilation laser », alors que l’appareil utilisé est une lampe flash, me paraît être un peu douteux.
  • Il faut souvent au minimum 5 séances pour arriver à une épilation de longue durée.
  • L’épilation dure en moyenne 5- 6 ans (en fonction de la zone) et quelques poils peuvent repoussées après cette période.
  • Une lampe flash ne peut pas prétendre épiler tous les phototypes (les peaux bronzées à noires doivent à tout prix éviter cette technique: risque important de décoloration de la peau), de même pour les lasers Alexandrite. Seuls les lasers à diode et surtout Nd-YAG bénéficient d’une excellente tolérance sur tous les types de peaux.

  • TESTEZ-VOUS

    Quelques tests sur vous et la médecine anti age.

    botox liege